Why do we all practice self-sabotage? / Pourquoi pratiquons-nous tous l’auto-sabordage?

Standard

stop-self-sabotage-behaviour

 

EN: And what is self-sabotage anyway? Well, it includes all the actions (or non-actions) that interfere with our life goals. Procrastination is a good example actually, and if you read my article about procrastination you know what I am talking about. Other examples could be added, such as eating comfort food, watching TV for too long just because we think we deserve it after a long day, etc. We have such big dreams and plans for our future, why don’t we work on them then? Three words come into my mind when I think about it: fear, security and (self) doubt.

Fear, sweet fear that we all face in our everyday lives. Fear of success, fear of failure, fear of change, fear of the unknown, etc. Whatever our plan may be, fear can stop it all just by interfering with a mistake it will make us make, or leading us to a passive attitude. Yes, fear is a powerful feeling, and the best friend of pretexts and excuses. Pretexts no to do something, excuses for an obstacle not overcome. Fear can stop major breakthroughs and successes in one’s life. I know it is hard to face it, get rid of it, forget it and move one, it is also part of my everyday struggles, but the thing to remember is that you have nothing to lose. And yes you may fail, or win, and it scares you, but try! If you fail you will learn from your mistakes, if you win you will get the satisfaction of what you accomplished. But you keep sabotaging yourself, why?

Because of security. The security of your current life, current situation, current comfort zone. It feels warm and safe in there, you are not sure if what you want out of life is worth getting out of your comfort zone. You are scared to go out and get what you want. Security and fear are closely linked together. When we are close to get out of our comfort zone, an inside alarm system rings off, provoking panic inside, and if we pay attention to this feeling we will just go back to where we were, where we felt secure and comfy, instead of reaching out for what truly drives us. There is a famous quote from Joseph Campbell I like and that illustrates really well the concept of being afraid to exit our comfort zone: “The cave you fear to enter holds the treasure you seek”. Powerful right? All is said in this single quote that teaches us to go out there, chase our dreams, knock on doors and explore places to find what we are truly seeking in life.

But there is a last element that, in my opinion, plays an important role in our never-ending self-sabotage. It is doubt, and most of all self-doubt. Combined with the fear of failure, it leads to constant questioning, having constant thoughts about our worthiness. What if I fail? Do I really want to get there? Am I worth it? Do I deserve what I truly want? The thing is, we spend our time comparing ourselves to others, admiring successful people, wishing we had the strength to get where they are. And we question our abilities, tending to settle for what we have instead of going for what we want. You may know Esther Hicks (if not, look for Abraham Hicks on Google). During one of her seminars, answering a question asked by a young woman, she said that sometimes, the current situation is so loud that it short-circuits our intentions towards the future we want to create for ourselves. And if we are struggling with the current situation, it is safe to say that it will affect the way we see ourselves and judge our worthiness.

In other words, self-sabotage is a very common thing, and it takes a lot of awareness, persistence and determination to overcome. But you know that what you see on the screen of your mind, you can manifest in your material world. So next time you procrastinate, find excuses and enjoy your sweet doing nothing, think about what you truly want for yourself and you can then decide what is the best action to make to make a step towards your goals.

——————————————————————————————————————-

FR: Et d’ailleurs, qu’est-ce que l’auto-sabordage? Et bien, cela inclut toutes les actions (et inactions) qui interfèrent avec nos objectifs de vie. La procrastination en est un bon exemple, et si vous avez lu mon article sur ce sujet vous savez de quoi je parle. D’autres exemples pourraient s’y ajouter, comme manger de la nourriture grasse et réconfortante, regarder bien trop longtemps la télé juste parce qu’on pense le mériter après une longue journée, etc. Nous avons de si grands rêves et projets pour notre futur, pourquoi ne nous y attelons pas? Trois mots me viennent à l’esprit quand j’y pense: la peur, la sécurité et le doute (de soi-même).

La peur, la douce peur à laquelle nous faisons face dans la vie quotidienne. La peur du succès, la peur de l’échec,la peur du changement, la peur de l’inconnu, etc. Peu importe notre plan, la peur peut tout stopper juste en interférant par une erreur qu’elle nous fera commettre ou en nous guidant vers une attitude passive. Oui, la peur est un sentiment puissant, et la meilleure amie de prétextes et excuses. Des prétextes pour ne pas faire quelque chose, des excuses pour un obstacle non franchi. La peur peut stopper de grandes avancées et de grands succès dans une vie. Je sais qu’il est dur de lui faire face, de s’en débarrasser, de l’oublier et d’avancer, cela fait aussi partie de mes batailles quotidiennes, mais il faut se souvenir que vous n’avez rien à perdre. Oui vous pouvez échouer, ou réussir, et cela vous fait peur, mais essayez! Si vous échouez vous apprendrez de vos erreurs, si vous réussissez vous aurez la satisfaction de ce que vous avez accompli. Mais vous continuez à vous auto-saborder, pourquoi?

A cause de la sécurité. La sécurité de votre vie actuelle, situation actuelle, zone de confort actuelle. Il y fait bon et chaud, et vous ne savez pas trop si ce que vous voulez dans la vie vaut la peine de quitter votre zone de confort. Vous avez peur d’en sortir et d’aller chercher ce que vous voulez. La sécurité et la peur sont très liées. Lorsque vous êtes sur le point de quitter votre zone de confort, un système d’alarme intérieur se déclenche, provoquant une panique intérieure, et si nous portons attention à ce sentiment nous allons juste retourner d’où nous venons, où nous nous sentions en sécurité et à l’aise, au lieu de vraiment atteindre ce qui nous consume. Une célèbre citation de Joseph Campbell que j’aime beaucoup illustre très bien le concept de peur de quitter sa zone de confort: “La cave dans laquelle vous redoutez de pénétrer contient le trésor que vous recherchez.” Puissant, n’est-ce pas? Tout est dit dans cette simple citation qui nous indique de sortir, d’aller chercher nos rêves, taper aux portes et explorer pour trouver ce que nous cherchons réellement dans la vie.

Mais il y a un dernier facteur qui, à mon avis, joue une part importante dans notre auto-sabordage sans fin. C’est le doute, et plus particulièrement le doute de soi-même. Ajouté à la peur de l’échec, il provoque une remise en question et des pensées perpétuelles à propos de notre valeur. Et si j’échoue? Ai-je vraiment envie d’arriver à ce que je souhaite? Est-ce que je le mérite? Il faut savoir que nous passons notre temps à nous comparer aux autres, admirant les personnes qui ont réussi, souhaitant avoir la force d’arriver à leur niveau. Et nous remettons en question nos capacités, accentuant notre tendance à nous contenter de ce que nous avons au lieu de tenter d’obtenir ce que nous voulons. Vous connaissez peut-être Esther Hicks (sinon, cherchez Abraham Hicks sur Google). Pendant l’une de ses conférences, en répondant à la question d’une jeune femme, elle a stipulé que parfois, la situation actuelle est si forte qu’elle court-circuite nos intentions pour le futur auquel nous aspirons. Et si nous luttons contre la situation actuelle, on peut dire sans hésiter que cela affectera la vision que nous avons de nous-même et notre jugement.

En d’autres termes, l’auto-sabordage est une chose plus que commune, et une prise de conscience ajoutée à de la persévérance et de la détermination est nécessaire pour le surmonter. Mais vous savez que ce que vous visualisez dans votre esprit peut se manifester dans votre monde réel. Alors, la prochaine fois que vous procrastinez, trouvez des excuses et profitez du fait de ne rien faire du tout, pensez à ce que vous voulez vraiment dans votre vie et vous pourrez ainsi décider quelle est la meilleure action à accomplir pour faire un pas vers vos objectifs.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s