How to spot your gremlin / Comment repérer son gremlin

Filmbild-Gremlins-2017

(French follows)

EN : Let’s be clear, I am not talking about the sweet Gizmo and his cute friends turning into naughty creatures after midnight, I am talking about this part of you that tries to prevent you from making a change in your life. Here is a little explanation! Sometimes our desires, dreams and life itself inspire us to make a change (being drastic or not), to create and experience something new. This change would lead us out of our comfort zone, out there in the world. And as optimist as we can consciously be, there is always an inner voice around. Unfortunately for us, this voice takes all of our limiting beliefs, doubts and fear of the unknown, to try to talk us out of our idea, out of our dream.

You all know what this voice says: “You can’t do this.”, “Why you?”, “You will fail”, “Why bother?”, “Go to bed and think about it tomorrow”, and so many other things I am sure you have told yourself so many times. You think it’s some kind of truth, and your situation is not so bad after all, so you may surrender to this voice. Well guess what, this voice is your gremlin. This gremlin takes the mask of a protective friend, trying to protect you from the cruel world outside, and from the fears and challenges you will have to face. Truth being told, this inner voice is not your friend. It is only the result of your limiting beliefs, resisting the change. Your gremlin doesn’t want you to change, and it is really good at doing its job. Why is that? Just because it’s the expression of years of deep-rooted beliefs that are now appearing as a reality and not beliefs you can change.

Don’t worry, here are some tips so you can spot your gremlin and win the inner game!

1- Listen carefully to your inner-talk

Whenever you are on the edge to take a life-changing decision or make a simple change, that’s when you consider the pros and the cons, see all the perspectives, and yes, that’s when the inner game begins. 2 sides are going to fight: your optimist and driven self, with great ideas and wanting to move forward, and the fake friend, trying to talk you out of your decision. That’s when you need to consciously be aware of your inner-talk. Listen to the voices in your mind, and try to spot which one is the gremlin talking. Remember, that’s the one telling you that it’s not worth it! And who gets to decide if it’s worth it or not? Who gets to decide if you are capable or not? You are capable of more than you think, and of more than your gremlin is trying to make you think.

2- Decide on what voice to listen

As simple as that, but not easy. Because I told you, the gremlin is strong, it’s smart and wants to win. So it’s your job to make the difference between the voices in your mind. The voice you want to listen is the one telling you that it’s possible, that you would even see positive aspects in the worst-case scenario that could happen. You can also choose to listen to your gremlin, in that case you can stop reading this article now, as you are not ready to embrace change in your life. If you are still wondering what’s the right choice to make, let me tell you something: THERE ARE NO LIMITS TO WHAT YOU CAN DO, YOU ARE CAPABLE OF ANYTHING IF YOU HAVE THE RIGHT MINDSET! Got it?

3- Do the inner work

You have analyzed the voices in your mind (no you are not crazy, you hear voices and it’s totally normal!), you have chosen to listen to your power, you believe in yourself, now it’s time to get working!! Your work is not to make your gremling shut up, as it never will. You have to live with this voice, so your work is to stay alert, to go on noticing your self-talk on a daily basis. At first it is not an easy job, as we naturally tend to stay in our own mind and be driven by it instead of observing what’s going on in there. But everybody can master it in time, the trick is to observe your thoughts, not judge them, and ask yourself a simple question : Why am I thinking that? If the answer is because of past experiences, of fears (of success, of failure, of the unknown, etc.), of a thinking pattern you’ve had for as long as you remember, then your gremlin may be trying to talk you out of your idea.

4- Be kind and patient with yourself

You don’t reprogram your mind overnight, you don’t become your best and powerful self overnight, and there is no magic wand to mastering your thoughts and respond to them. But if it’s a work you are willing to do, allow yourself to go at your own pace, and to celebrate every time you win a battle against your gremlin. Remember that every change you want to make in your life will bring you fear and doubt, and obstacles you will have to overcome. If you are committed to make a change, any change, there are no obstacle that can be stronger than you are. Believe in yourself, believe in your potential, your talent and your power, and go get what you want!

PS: Have fun with the process of identifying your gremlin, give it a face if you wish, a personality. Learn to know it and make friends with it! Mine is myself as a teenager, bored and unimpressed of everything, and believe me she is good at what she does, but I am better, wiser, and smarter, and so are you! Don’t stop believing in the possibilities.

      ———————————-

FR: Soyons clairs, je ne parle pas ici du gentil Gizmo et ses amis mignons qui se transforment en créatures maléfiques après minuit, je parle de cette partie de vous qui tente de vous empêcher de faire le moindre changement dans votre vie. Voici une petite explication! Parfois, nos désirs, nos rêves et la vie elle-même nous inspirent à entreprendre un changement (drastique ou pas), à créer ou vivre quelque chose de nouveau. Ce changement devrait nous amener à sortir de notre zone de confort, à s’exposer au monde. Et aussi optimistes que nous puissions consciemment être, il y a toujours une petite voix intérieure dans les parages. Malheureusement pour nous, cette voix prend toutes nos croyances limitantes, nos doutes et la peur de l’inconnu, pour nous dissuader de suivre cette idée, ce rêve.

Vous connaissez tous cette voix qui dit: “Tu ne peux pas le faire”, “Pourquoi toi?”, “Tu vas échouer”, “Pourquoi s’embêter?”, “Va te coucher et tu y penseras demain”, et tant d’autres choses que vous vous êtes dites tant de fois j’en suis sûre. Vous pensez que c’est une vérité, et votre situation n’est pas si terrible après tout, alors vous allez peut-être capituler face à cette voix. Et bien devinez quoi, cette voix est votre gremlin. Ce gremlin porte le masque d’un ami protecteur, tentant de vous protéger du monde extérieur cruel, et des peurs et obstacles que vous allez devoir affronter. Ne vous-y trompez pas, cette voix intérieure n’est pas votre amie. Elle est seulement la somme de vos croyances limitantes, résistant contre le changement. Votre gremlin ne veut pas que vous changiez, et il est très bon dans son rôle. Pourquoi? Simplement parce qu’il est l’expression d’années de croyances enracinées qui vous apparaissent comme une réalité et non comme des croyances que vous pouvez changer.

Pas de problème, voici quelques conseils pour identifier votre gremlin et gagner le match interne!

1- Écoutez attentivement votre dialogue interne

Dès que vous êtes sur le point de prendre une décision marquant un tournant dans votre vie ou un simple changement, c’est à ce moment que vous pesez les pour et les contre, considérez les différentes perspectives, et oui, c’est à ce moment que le match interne commence. 2 camps vont s’affronter: votre Moi optimiste et déterminé, avec de grandes idées et voulant progresser, et le faux ami, tentant de vous dissuader de suivre votre décision. C’est à cet instant précis que vous devez consciemment être attentifs à votre dialogue interne. Écoutez les voix dans votre tête, et tentez de distinguer laquelle appartient au gremlin. Souvenez-vous, c’est celle qui vous dit que cela ne vaut pas le coup! Et qui peut décider de ce qui en vaut ou non la peine? Qui peut décider si vous en êtes capables ou non? Vous êtes capables de bien plus que ce que vous pensez, et de beaucoup plus que ce que votre gremlin tente de vous faire croire.

2- Décidez de la voix à écouter

C’est aussi simple que ça, mais pas facile. Car je vous l’ai dit, le gremlin est fort, il est malin et veut gagner. C’est donc votre boulot de faire la différence entre les voix dans votre tête. La voix que vous voulez écouter est celle qui vous dit que c’est possible, que vous pourriez même trouver des aspects positifs au pire scénario pouvant arriver. Vous pouvez aussi écouter votre gremlin, dans ce cas arrêtez de lire cet article car vous n’êtes en rien prêts à envisager le changement. Et si vous vous demandez quel est le bon choix, laissez-moi vous dire quelque chose: IL N’Y A AUCUNE LIMITE À CE QUE VOUS POUVEZ ACCOMPLIR, VOUS AVEZ LA CAPACITÉ DE TOUT FAIRE SI VOUS AVEZ LE BON ÉTAT D’ESPRIT! Compris?

3- Faites le travail interne

Vous avez analysé les voix dans votre tête (ceci n’est pas un signe de folie, vous entendez des voix et c’est totalement normal!), vous avez choisi d’écouter votre pouvoir, vous croyez en vous, il est donc temps de se mettre au travail! Votre travail n’est pas de faire taire votre gremlin, car il ne le fera jamais. Vous devez vivre avec cette voix, alors votre travail est de rester sur vos gardes, de continuer à remarquer votre dialogue interne au quotidien. Au début ce n’est pas un travail facile, car nous restons naturellement dans notre tête et nous laissons guider par elle au lieu d’observer ce qu’il s’y passe. Mais tout le monde peut contrôler son esprit dans le temps, l’astuce est d’observer vos pensées, ne pas les juger, et vous poser cette simple question: Pourquoi ai-je cette pensée? Si la réponse est à cause d’expériences passées, de peur (peur du succès, de l’échec, de l’inconnu, etc.), d’un système de pensée que vous avez depuis aussi longtemps que vous pouvez vous rappeler, alors votre gremlin est peut-être en train d’essayer de vous dissuader.

4- Soyez patient et compréhensif envers vous-même

On ne reprogramme pas son esprit du jour au lendemain, on ne devient pas son meilleur et puissant Moi du jour au lendemain, et il n’y a pas de baguette magique pour maîtriser vos pensées et y réagir. Mais si c’est un travail que vous êtes prêts à faire, autorisez-vous à avancer à votre rythme, et à vous féliciter chaque fois que vous gagnez une bataille contre votre gremlin. Souvenez-vous que chaque changement que vous ferez dans votre vie vous amènera son lot de peur et de doute, et d’obstacles que vous devrez surmonter. Si vous vous engagez à entreprendre un changement, peu importe le changement, il n’y a aucun obstacle qui puisse être plus fort que vous ne l’êtes. Croyez en vous, croyez en votre potentiel, en votre talent et votre pouvoir, et allez chercher ce que vous désirez!

PS: Amusez-vous avec ce processus d’identification de votre gremlin, donnez-lui un visage si vous le souhaitez, une personnalité. Apprenez à le connaître et faites-en votre ami! Le mien est moi-même dans mon adolescence, blasée et désintéressée de tout, et croyez-moi elle est très douée dans ce qu’elle fait, mais je suis meilleure, plus sage et plus maligne, et vous l’êtes aussi! Alors n’arrêtez pas de croire aux possibilités.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s