As easy as negativity/ Aussi simple que la négativité

Standard

negativity

 

EN- Negativity is easy, most of all in our everyday lives. Negativity can either be a bad mood, scepticism, anger, depression, hatred, jealousy, or more generally complaining, unsatisfaction, etc. I am not talking here about big tragedies that happen in one’s life, as it would be very normal to feel down or depressed after a tragedy, after all we are human beings with feelings and a beating heart, not robots. I am talking about general negativity one can express and carry day after day. You have all met negative people, sometimes being toxic, or you are one of them!

So let’s take 2 people with the very same profile. These 2 people get up early every morning from Monday to Friday, go to work in an office, leave at 5, and then go home. They both have a bunch of friends, not too many, they are single, go out on weekends. The only difference we’ll give them is their mindset. They have the exact same lifestyle, but one is a very negative person, the other a very positive one. The result of this difference? Well, one enjoys life and every moment of it, while the other does not. So who do you prefer to be around? Or who do you prefer to be?

Negativity can take many forms, it can either be the general “I don’t like this or that, my life sucks, everybody hates me, I am having the worst day”, or a temporary irritation, something that just does not go the way we want, a noisy neighbour, a week of rain, running and sweating to catch the bus, etc. I don’t know if you noticed, but once you are being annoyed by something, you seem to get in a spiral where everything and everyone around you conspire to make it worse! The good news is, the exact opposite happens when you have good feelings!

Think about it for a second. The way we perceive the world is not only biased by our general outlook on life, our previous experiences but also by our mood. Our emotions. When you are already sad, it is easy to focus on depressing things. When you are already happy, it is easy to focus on good things. Your mood starts to affect the way you interpret information, and it’s easy to focus on things that strengthen your current mood.

It may require some training to get in the positive mode, as the natural tendency is to get negative, and once you got the habit it is hard to change it! But give it a try; there is nothing to lose here. Once you identify a bad thought, a bad feeling, try to analyze it. Why do you get angry, annoyed, upset, etc.? Do you have a valid reason to? Take a deep breath and relax, do something you like, that makes you happy to reverse the process. And smile, your life is not as bad as you think it is. And it is your life anyway, I bet you prefer living it seeing the brighter side rather than spending your time complaining about it…

————–

FR- Être négatif est aisé, et surtout dans notre vie quotidienne. La négativité peut être la mauvaise humeur, le scepticisme, la colère, la dépression, la haine, la jalousie, ou plus généralement le fait de se plaindre, l’insatisfaction, etc. Je ne parle pas ici des grandes tragédies qui peuvent arriver dans une vie, car il est très normal d’être déprimé après une tragédie, après tout nous sommes des êtres humains avec des sentiments et un cœur qui bat, pas des robots. Je parle de la négativité générale qu’on peut exprimer et porter jour après jour. Vous avez tous rencontré des gens négatifs, parfois même toxiques, ou vous en faites partie!

Prenons 2 personnes avec le même profil. Ces 2 personnes se lèvent tôt le matin du lundi au vendredi, travaillent dans un bureau, quittent à 5H et rentrent chez elles. Elles ont toutes 2 quelques amis, mais pas trop, célibataires, sortent le weekend. La seule différence que nous leur donnerons est leur état d’esprit. Elles ont exactement le même style de vie, mais l’une est très négative et l’autre positive. Le résultat de cette différence? Et bien, une de ces personnes profite de la vie et de chacun de ses moments, alors que l’autre non. Alors avec qui préféreriez-vous passer du temps? Ou qui voudriez-vous être?

La négativité peut prendre de nombreuses formes. Elle peut être le fameux «Je n’aime pas ceci ou cela, ma vie craint, tout le monde me déteste, je passe la pire journée», ou une irritation temporaire, quelque chose qui ne va pas dans votre sens, un voisin bruyant, une semaine de pluie, courir et suer pour attraper le bus, etc. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais une fois que quelque chose vous irrite, vous avez l’impression d’entrer dans une spirale où tout et tout le monde conspire pour faire empirer les choses! La bonne nouvelle est que le contraire arrive lorsque vous avez de bonnes émotions.

Pensez à ceci pendant un instant. La manière dont nous percevons le monde est non seulement biaisée par notre perspective générale sur la vie, nos expériences passées, mais aussi par notre humeur, nos émotions. En étant déjà triste, il est facile de se concentrer sur des choses déprimantes. En étant déjà heureux, il est facile de se concentrer sur de bonnes choses. Votre humeur affecte la manière dont vous interprétez l’information, et il est donc facile d’expérimenter sur des choses qui renforcent cette humeur.

Cela demande un peu d’entrainement pour passer en mode positif, car la tendance naturelle est d’être négatif, et une fois que vous en avez l’habitude il est dur de changer! Mais essayez, il n’y a rien à perdre. Une fois que vous identifiez une pensée dérangeante, un sentiment négatif, essayez de l’analyser. Pourquoi cette colère, ce ressentiment, etc.? Avez-vous une raison valable d’être dans cet état? Prenez une grande respiration et détendez-vous, faites quelque chose que vous aimez, qui vous met en joie pour inverser la tendance. Et souriez, votre vie n’est pas si terrible que vous le pensez. Et d’ailleurs c’est votre vie, alors je parie que vous préférez la vivre en y voyant le bon côté plutôt qu’en passant votre temps à vous en plaindre…

Advertisements

Para-what? Paradigm / Para-quoi? Paradigme

Standard

keep-calm-it-s-just-a-paradigm-shift

EN: Paradigm. A word I never heard about until 4 years ago, when I began to develop an interest in the concepts of the Law of Attraction, and discovered the great work of Bob Proctor who has been inspiring me ever since. Do you know what a paradigm is? Don’t lie! Let me give you the definition.

I will take the words of Bob Proctor, I like his definition.  He says: “Paradigms are a multitude of habits that guide every move you make. They affect the way you eat, the way you walk, even the way you talk. They govern your communication, your work habits, your successes and your failures. For the most part, your paradigms didn’t originate with you. They’re the accumulated inheritance of other people’s habits, opinions, and belief systems. Yet they remain the guiding force in YOUR life. Negative and faulty paradigms are why ninety-some percent of the population keeps getting the same results, year in and year out.”

I have a good example for you, which is me! I remember that when I was a kid, my mother always told me “money does not grow on trees”, and my thinking was shaped in a way that I thought money only equals hard work. This is just an example and I could give you many, but I think you get the point.

It is said that in order to change one’s life, it is important to shift the paradigm buy replacing one negative belief by a positive one. This is one of the most difficult exercises you could have to do, because it means replacing a belief you have had for years, maybe since you were born, by a fresh and new one, 100% contradicting it!

The good news is, it is not impossible to do, but it requires some efforts, commitment and persistence. The thing is, we may have thoughts on the conscious level, but we need to implement the new set of beliefs in our subconscious, meaning that even if we do not consciously think about it, it will be well settled. I can hear you say “How can I do this?”, so here are some tips.

  • Identify and make a list of the limiting thoughts and beliefs that you have and need to change in order to improve one or several areas in your life (money, relationships, health, etc.)
  • Match them with a positive idea and write it down. For example, if you have the belief that money do not grow on trees, think that on the contrary, money flows easily.
  • The mind needs repetition to believe, read this over and over. The best would be just before to go to sleep, so the unconscious mind can work on the idea during the night

It is one of many techniques; you can find your own. But give it a try, change your old negative and limiting beliefs by new and positive ones, and if your life does not change straight away, trust me that your perceptions of possibilities will!

————————————————————————————————————–

FR: Paradigme. Un mot que je n’avais jamais entendu jusqu’à il y a 4 ans, lorsque j’ai commencé à développer un intérêt pour la Loi de l’Attraction et que j’ai découvert l’oeuvre de Bob Proctor qui n’a cessé de m’inspirer depuis. Savez-vous ce qu’est un paradigme? Ne mentez pas! Laissez-moi vous en donner la définition.

Je vais reprendre les mots de Bob Proctor, j’aime sa définition. Il dit : « les paradigmes sont une multitude d’habitudes qui guident chaque mouvement que vous faites. Ils affectent la manière dont vous mangez, la manière dont vous marchez, et également la manière dont vous parlez. Ils gouvernent votre communication, vos habitudes de travail, vos victoires et vos échecs. Pour la plupart, vos paradigmes n’ont pas été créés par vous. Ils sont l’héritage accumulé des habitudes d’autres personnes, de leurs opinions, et leurs systèmes de croyance. Cependant, ils constituent la ligne directrice de votre vie. Les paradigmes négatifs et erronés sont la raison pour laquelle 99% de la population continue d’obtenir les mêmes résultats année après année. »

J’ai un bon exemple pour vous: moi! Je me souviens que lorsque j’étais enfant, ma mère me disait toujours “l’argent ne pousse pas sur les arbres”, et ma manière de penser a été façonnée pour que je pense que l’argent est synonyme de dur labeur. Ceci est juste un exemple et je pourrais vous en donner bien plus, mais je pense que vous comprenez l’idée.

On dit que pour pouvoir changer sa vie, il est important de changer les paradigmes en remplaçant une croyance négative par son contraire positif. C’est probablement un des exercices les plus durs que vous pourriez avoir à faire, car cela implique de remplacer une croyance que vous avez depuis des années, voire depuis que vous êtes nés, par une autre toute fraîche et contradictoire à 100%!

La bonne nouvelle est que ce n’est pas impossible à faire, mais cela demande un peu d’effort, de l’engagement et de la persévérance. Le problème est que nous avons généralement des pensées au niveau conscient, mais il est important d’intégrer les nouvelles croyances dans notre subconscient, impliquant que même sans consciemment y penser, elles seront bien implantées. Je peux vous entendre dire « Comment puis-je faire cela? », alors j’ai une astuce pour vous.

  • Identifiez et faites une liste des pensées et croyances réductrices que vous avez et voulez changer afin d’améliorer un ou plusieurs aspects de votre vie (argent, relations, santé, etc.)
  • Faites-les correspondre à des idées positives et écrivez-les. Par exemple, si vous croyez que l’argent ne pousse pas sur les arbres, pensez qu’au contraire, l’argent circule facilement.
  • L’esprit a besoin de répétition pour croire, lisez votre liste encore et encore. Le meilleur moment est avant de vous coucher, afin que votre inconscient puisse travailler sur l’idée pendant la nuit.

C’est une technique parmi tant d’autres, vous pouvez trouver la vôtre. Mais essayez, changez vos anciennes croyances négatives et réductrices pour de nouvelles croyances positives; et si votre vie ne change pas immédiatement, faites-moi confiance, votre perception des possibilités, elle, changera!

Be here now/ Ici et maintenant

Standard

beherenow

EN : I took the bus to go home today. That bus was stuck in traffic most of the time, and as the rain was pouring outside, and I began to observe people. Here is what I saw : 3 girls in the back were looking at their phones, the girl in front of me was doing the same, and she had been since I got in the bus 25 minutes before. As I turned my head towards the front of the bus I saw 4 people staring at their phones, 2 others at their tablets. The rest of them were talking, and a lady was reading a book.

In this observation of bus riders, tell me what the majority of them was doing. They were keeping their mind busy not to get lost in boredom, or maybe to prevent their imagination wander. Oh yes I took my phone out of my purse too, because seeing those people inspired me this blog post, and I could not wait to begin and write a few ideas. I am like them. And so are you.

We do have a problem, because even if we were all travelling alone, we may be doing the same with company. In fact, we all do. The phone is on the table waiting for the next notification, the next call or text from someone who is not with us right now. We forget to be here now, we forget to fully enjoy and feel the moment. And our phone reminds us that we still have an escape if we get bored. How did this happen? How did we get so distracted from the real world?

Let me tell you what we are missing : moments with loved ones we can never get back because we are too concentrated on the ones who are not there, connections with strangers who can become close ones, opportunities, things only our eyes can catch but not the inbuilt camera of our smartphones. We lost the power of imagination, the power to stop and think, the power to focus.

So, can you do me a favour? When you spend a moment with a friend, a sibling, please leave your phone in your pocket. Facebook can wait. If this call you are receiving is important the person will call back. When you are taking a walk, enjoy it. When you are at home, take a break from your phone for at least an hour to do the things you are procrastinating about, or just to think and focus on you and your goals and dreams. Get back to enjoying the moment, to focus on the present, and stay in touch with the real world. Life is too short not to enjoy every moment.

————————————————————————————————————-

FR : J’ai pris le bus pour rentrer aujourd’hui. Ce bus était bloqué dans les bouchons la plupart du temps et, alors qu’il pleuvait des cordes dehors, j’ai commencé à observer les gens. Voici ce que j’ai vu : au fond, 3 filles regardaient leur téléphone, celle en face de moi faisait la même chose, et ce depuis que j’étais montée dans le bus 25 minutes plus tôt. En tournant la tête vers l’avant du bus, j’ai vu 4 personnes plongées dans leurs téléphones, et 2 autres dans leurs tablettes. Les autres discutaient, et une femme lisait un livre.

Dites-moi ce que la majorité de ces gens faisait dans ce bus suite à ce jeu d’observation. Ils gardaient leur esprit occupé pour ne pas se perdre dans l’ennui, ou peut-être pour empêcher leur imagination de flâner. Oh oui, j’ai moi aussi sorti mon téléphone de mon sac, parce que voir ces gens m’a inspiré cette publication, et je ne pouvais pas attendre pour commencer à écrire quelques idées. Mais dans le fond, je suis comme eux. Et vous aussi.

Nous avons un problème, car même si nous étions en train de voyager seuls, il est possible que nous agissions de même accompagnés. En effet, nous le faisons tous. Le téléphone est sur la table attendant la prochaine notification, le prochain appel ou message de quelqu’un qui n’est pas avec nous à ce moment-là. Nous oublions d’être ici, maintenant. Nous oublions de profiter pleinement du moment. Et notre téléphone nous rappelle que nous avons tous une échappatoire si on commence à s’ennuyer. Comment cela est-il arrivé? Comment en sommes-nous arrivés au point de trouver des distractions nous éloignant du monde réel?

Laissez-moi vous dire ce que nous manquons : des moments avec des êtres chers qu’on ne pourra jamais revivre parce qu’on se concentre trop sur les absents, des connexions avec des étrangers qui peuvent devenir des proches, des opportunités, des choses que seuls nos yeux peuvent voir mais pas l’objectif de notre smartphone. Nous avons perdu le pouvoir de l’imagination, le pouvoir de se poser et de penser, le pouvoir de se concentrer.

Alors, pouvez-vous me faire une faveur? Quand vous passez un moment avec un ami ou un proche, laissez votre téléphone dans votre poche. Facebook peut attendre. Si cet appel est important, la personne rappellera. Lorsque vous faites une promenade, savourez-la. Lorsque vous êtes à la maison, coupez-vous de votre téléphone pendant au moins une heure pour faire les choses que vous remettez à demain, ou juste pour vous poser, faire le point sur vous-même et vos rêves. Réapprenez à profiter du moment, à vous concentrer sur le présent, et à rester en contact avec le monde réel. La vie est trop courte pour ne pas profiter de chaque instant.