I want it now! / Je le veux maintenant!

Standard

Loading____Please_Wait_by_Cyanide_Cloud

EN: The basic principle of the Law of Attraction states that you just have to «order» what you want, either being a relationship, a job, a house, money and so on, and wait for it to be delivered to your doorstep. People who use this principle on a daily basis to live their life know there is a lot more than what meets the eye, but yes it is basically like being at the restaurant and ordering a meal. Then you just sit back, relax and wait for it to come, knowing that it is on its way and without asking the waiter every 30s where it is. Of course the manifestation of a job opportunity, a romance or 1000 dollars takes longer than a sirloin steak (depending on the cooking you like of course), so some people, if not innate, have to learn the virtue that tends to disappear in a world where everything has to go fast: patience.

They say the best things come with patience, and I like to take the example of a first love to illustrate how true it is. You are 15 and there is this person you like very much at school. You did not quite notice it at first but more and more, a warm feeling spreads into your body. You caught yourself fantasizing about this person, you woke up happy because you knew you would spend your day with this person within sight. Then your friend told you this person liked you too, and the game began. You sought the other person’s gaze, you showed off to get attention, you flirted. You wanted on many occasions to move forward but there was something you liked in this seduction game. You liked to dream about this person, to imagine how it would be being together and making memories, and you would grow in this warm feeling, until the first kiss. This first magical kiss you had waited for so long and had fantasized about a thousand times, that kiss that felt so right at that moment, causing your heart to beat really fast and hundreds of butterflies to invade your belly. And in your mind, the first kiss would never have tasted better than at that moment, because it was the perfect moment, the perfect timing, you were ready. You were patient, you did not rush things, you did not work too hard to make it happen. You wanted it, and it happened, just at the best moment.

Now your first kiss is years ago, you ordered this thing dear to your heart, and after days, weeks or months of unwavering patience, and you get the first signs of your wish coming true. It is working! But, instead of being over the moon and keeping the warm feeling going, you get impatient. Why? You dreamt about it, fantasized about it, hoped for it for such a long time, now you have the proof that it is coming but not fully delivered yet, and you do not want to wait any more. When you are on the brink, it is when the hard part begins. Signs you saw are just giving you the message that it is working (a job offer out of the blue during a conversation, an invitation for a date, an unexpected amount of money on your bank account, etc.), but you need to wait a little more now. I know, it is like waiting for your well done sirloin and they give you a salad to let you know it will come shortly but it is still in the kitchen. And what do you do? Yes, you eat the salad and wait for the rest, you know it will not be long now. I know, we are talking about food, not about your sweet desires, but it works the same way!

It is in human nature to get impatient, as we are used to get everything in an instant thanks to technologies, innovation, etc. But when it comes to your life, your dreams, your desires, don’t you think you can use the extra time to really be sure of what you want, to get into the details of this desire until you are ready to receive it fully? Enjoy the wait, be this 15 year-old dreaming about this first kiss…

——————–

FR: Le principe de base de la Loi de l’Attraction stipule que vous devez simplement «commander» ce que vous voulez, que ce soit une relation, un travail, une maison, de l’argent et j’en passe, et en attendre la livraison à votre porte. Les personnes qui utilisent ce principe quotidiennement pour rythmer leur vie savent que ce n’est que la surface de l’iceberg, mais oui, c’est un peu comme être au restaurant et commander un plat. Puis vous vous installez confortablement et attendez qu’il arrive, en sachant qu’il est en préparation et sans demander au serveur où il en est toutes les 30sec. Bien évidemment, la manifestation d’un emploi, d’une romance ou de 1000 dollars prend plus de temps qu’un faux-filet (dépendemment de la cuisson que vous préférez on s’entend), alors certains, si ce n’est pas inné, doivent apprendre une vertu qui tend à disparaitre dans un monde où tout doit aller vite: la patience.

Il parait que les meilleures chose s’acquièrent avec de la patience, et j’aime prendre l’exemple d’un premier amour pour en illustrer la véracité. Vous avez 15 ans et il y a cette personne que vous aimez beaucoup à l’école. Vous ne l’aviez pas vraiment remarqué au départ, mais de plus en plus, une certaine chaleur se répand dans votre corps. Vous vous êtes surpris à penser à cette personne, vous vous êtes levés heureux parce que vous saviez que vous alliez passer la journée avec elle dans votre champ de vision. Puis un de vos amis vous a dit que cette personne vous aimait bien également, alors le jeu a commencé. Vous avez cherché son regard, vous vous êtes montrés pour attirer son attention, vous avez flirté. Vous avez voulu à de nombreuses reprises passer à l’étape suivante mais il y avait quelque chose que vous aimiez dans ce jeu de séduction. Vous aimiez rêver de cette personne, imaginer ce qu’être ensemble et se fabriquer des souvenirs donnerait, et vous grandissiez dans ce sentiment, jusqu’au premier baiser. Ce premier baiser magique que vous attendiez depuis si longtemps et que vous aviez imaginé un millier de fois, ce baiser qui semblait si naturel à ce moment-là, accélérant votre coeur et provoquant l’invasion de centaines de papillons dans votre ventre. Et dans votre esprit, le premier baiser n’aurait jamais pu avoir meilleur goût qu’à ce moment-là, parce que c’était le moment parfait, le timing parfait, vous étiez prêts. Vous étiez patients, vous n’aviez pas précipité les choses, vous n’aviez pas tout fait pour le provoquer. Vous le vouliez et il est arrivé, au moment parfait.

Dorénavant votre premier baiser est des années derrière, et vous avez donc commandé cette chose chère à votre coeur. Après des jours, des semaines, des mois d’une patience inébranlable, vous voyez les premiers signes que votre voeu est en train de s’exaucer. Ca marche! Mais, au lieu d’être au septième ciel et d’entretenir la chaleur qui vous a envahis, vous montrez de l’impatience. Pourquoi? Vous en avez rêvé, fantasmé, vous l’avez espéré pendant si longtemps, maintenant vous avez la preuve qu’il est en chemin mais pas encore arrivé, et vous ne voulez plus attendre. C’est à ce moment que la partie difficile commence. Les signes que vous avez vus vous passent juste le message que cela fonctionne (une proposition d’emploi, une invitation pour un rendez-vous, un montant d’argent imprévu sur votre compte, etc.), mais vous devez attendre encore un peu. Je sais, c’est comme attendre votre steak bien cuit et ils vous donnent une salade pour vous faire patienter car il est encore en cuisine. Et que faites-vous? Oui, vous mangez la salade et attendez le reste, vous savez que cela ne sera plus très long. Je sais, nous parlons de nourriture, pas de vos chers désirs, mais c’est le même principe!

L’impatience fait partie de la nature humaine, car nous sommes habitués à tout avoir en un instant grace aux technologies, aux innovations, etc. Mais lorsqu’on parle de votre vie, vos rêves, vos désirs, ne pensez-vous pas que vous pouvez avoir besoin de ce laps de temps supplémentaire pour être certains de ce que vous voulez, pour paufiner les détails de ce désir jusqu’à ce que vous soyez vraiment prêts pour le recevoir? Profitez de l’attente, soyez cet ado de 15 ans rêvant de son premier baiser…

Advertisements

This is not a motivational speech / Ceci n’est pas un speech de motivation

Standard

the_secret_life_of_walter_mitty_by_janvavrusa-d7i49y9

EN: If you have read the page explaining what I was planning to talk about in this blog, you may have seen that I was supposed to talk about my life. And until now, I have focused more on motivational tips and thoughts. So I guess it is time for me to share about how I am doing.

Well, autumn has arrived in Montreal, most trees are naked and streets are covered with leaves, the sound of my steps being muffled by this natural red carpet. The city gets grey, summer colors flying away. I know now that snow and winter will be here in a flash. I am used to winter joys now, I am no longer afraid of bright sunny days with dazzling snow and thermometers that seem like they cannot indicate lower temperatures. Montreal is a vibrant city, but I never dreamt of coming here.

After spending 3 years in Ireland, a few months in California, my guts and brain could not stand the idea of settling in France (my native country where all my family lives) and, while browsing the Internet looking for opportunities, a job offer just popped out. I met the requirements, I passed the interviewing process, and here I am! I do not really know where I would be if I did not click on this job offer. What would my life look like? Who would the people I meet and hang out with be like? Would I feel complete? Would I be happy?

There are so many questions I can ask myself, so many what ifs that have no answers. The only thing I know, is that I would not change my life if I had the choice. I would not go back, would not take any other decisions than the ones I have been taking until now. Because they all felt right at the time and, even if the outcome was not always the happiest, I never gave second thoughts to what my decisions and the opportunities I seized led me to live.

We create our own destiny, there are not right or wrong decisions, there are only decisions. We do not want to regret the opportunities we did not take, we do not want to wish to go back and change the past. So I will not settle for rational, for security or for the risk to regret the chances I did not take. And so should you! See?? I cannot help but giving a motivational speech again!

Anyway, I like my life, I am proud of where I am today, geographically and spiritually speaking, and I will not get satisfied with what I have. I will go further, I will go higher, I will take risks and get surprises. So yes, I chose to live my life this way, I sacrificed moments with my family and I miss them and think of them everyday. But I also learnt that I may never have been able to tell them how much I love them by staying near them and taking them for granted.

Thank you for reading this post, and I wish you to live your life with no regrets, whatever the way you choose to live it, and whatever the decisions you make.

————————————————————————————————————————–

FR: Si vous avez lu la page expliquant ce dont j’avais prévu de parler dans ce blog, vous avez sans doute vu que j’étais supposée parler de ma vie. Et jusqu’ici, je me suis plutôt concentrée sur des conseils et des pensées de motivation. Je pense donc qu’il est temps de partager avec vous comment je vais.

Et bien, l’hiver est arrivé ici à Montréal, la plupart des arbres sont nus et les rues sont couvertes de feuilles, le son de mes pas étouffé par ce tapis rouge naturel. La ville devient grise, les couleurs de l’été s’envolant. Je sais que l’hiver et la neige vont arriver en un claquement de doigts. Je suis maintenant habituée aux joies de l’hiver, je n’ai plus peur des journées ensoleillées avec une neige éblouissante et des thermomètres qui paraissent ne pas pouvoir indiquer de températures plus basses. Montréal est une ville vivante, mais je n’ai jamais rêvé de venir ici.

Après avoir passé 3 ans en Irlande, quelques mois en Californie, mes tripes et mon cerveau ne supportaient pas l’idée d’une installation en France (mon pays natal où vit toute ma famille) et, alors que je parcourais Internet à la recherche d’opportunités, une offre d’emploi est apparue devant mes yeux. Je correspondais au descriptif, ai réussi tous les entretiens, et me voilà! Je ne sais pas où je serais si je n’avais pas cliqué sur cette offre d’emploi. A quoi ressemblerait ma vie? Comment seraient les gens que je rencontre et que je fréquente? Me sentirais-je entière? Serais-je heureuse?

Il y a tant de questions que je peux me poser, tant de “et si” qui n’ont pas de réponse. La seule chose que je sais est que je ne changerais pas ma vie si j’avais le choix. Je ne retournerais pas en arrière, je ne changerais pas les décisions que j’ai prises jusqu’ici. Parce qu’elles m’ont toutes semblé bonnes au moment où je les ai prises, et même si le résultat n’a pas toujours été le plus heureux, je n’ai jamais remis en question ce que les décisions prises et les opportunités saisies m’ont amenée à vivre.

Nous créons notre propre destin, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions, il n’y a que des décisions. Nous ne voulons pas regretter les opportunités non saisies, nous ne voulons pas souhaiter revenir en arrière et changer le passé. Alors je ne me contenterai pas du rationnel, de la sécurité ou du risque de regretter les choses que je n’ai pas vécues. Et vous ne devriez pas non plus! Vous voyez? Je ne peux pas m’empêcher de faire mon speech motivationnel, encore une fois!!

Quoi qu’il en soit, j’aime ma vie, je suis fière d’où je suis aujourd’hui, géographiquement et spirituellement, et je ne me contenterai pas de ce que j’ai. Je vais aller plus loin, plus haut, je vais prendre des risques et avoir des surprises. Alors oui, j’ai choisi de vivre ma vie de cette manière, j’ai sacrifié des moments avec ma famille qui me manque et à qui je pense tous les jours. Mais j’ai aussi appris que je n’aurais peut-être jamais été capable de dire à mes proches combien je les aime si j’étais restée près d’eux et les considérant comme acquis.

Merci d’avoir lu cet article, et je vous souhaite de vivre votre vie sans regrets, peu importe la manière dont vous choisissez de la vivre et les décisions que vous prenez.

Be here now/ Ici et maintenant

Standard

beherenow

EN : I took the bus to go home today. That bus was stuck in traffic most of the time, and as the rain was pouring outside, and I began to observe people. Here is what I saw : 3 girls in the back were looking at their phones, the girl in front of me was doing the same, and she had been since I got in the bus 25 minutes before. As I turned my head towards the front of the bus I saw 4 people staring at their phones, 2 others at their tablets. The rest of them were talking, and a lady was reading a book.

In this observation of bus riders, tell me what the majority of them was doing. They were keeping their mind busy not to get lost in boredom, or maybe to prevent their imagination wander. Oh yes I took my phone out of my purse too, because seeing those people inspired me this blog post, and I could not wait to begin and write a few ideas. I am like them. And so are you.

We do have a problem, because even if we were all travelling alone, we may be doing the same with company. In fact, we all do. The phone is on the table waiting for the next notification, the next call or text from someone who is not with us right now. We forget to be here now, we forget to fully enjoy and feel the moment. And our phone reminds us that we still have an escape if we get bored. How did this happen? How did we get so distracted from the real world?

Let me tell you what we are missing : moments with loved ones we can never get back because we are too concentrated on the ones who are not there, connections with strangers who can become close ones, opportunities, things only our eyes can catch but not the inbuilt camera of our smartphones. We lost the power of imagination, the power to stop and think, the power to focus.

So, can you do me a favour? When you spend a moment with a friend, a sibling, please leave your phone in your pocket. Facebook can wait. If this call you are receiving is important the person will call back. When you are taking a walk, enjoy it. When you are at home, take a break from your phone for at least an hour to do the things you are procrastinating about, or just to think and focus on you and your goals and dreams. Get back to enjoying the moment, to focus on the present, and stay in touch with the real world. Life is too short not to enjoy every moment.

————————————————————————————————————-

FR : J’ai pris le bus pour rentrer aujourd’hui. Ce bus était bloqué dans les bouchons la plupart du temps et, alors qu’il pleuvait des cordes dehors, j’ai commencé à observer les gens. Voici ce que j’ai vu : au fond, 3 filles regardaient leur téléphone, celle en face de moi faisait la même chose, et ce depuis que j’étais montée dans le bus 25 minutes plus tôt. En tournant la tête vers l’avant du bus, j’ai vu 4 personnes plongées dans leurs téléphones, et 2 autres dans leurs tablettes. Les autres discutaient, et une femme lisait un livre.

Dites-moi ce que la majorité de ces gens faisait dans ce bus suite à ce jeu d’observation. Ils gardaient leur esprit occupé pour ne pas se perdre dans l’ennui, ou peut-être pour empêcher leur imagination de flâner. Oh oui, j’ai moi aussi sorti mon téléphone de mon sac, parce que voir ces gens m’a inspiré cette publication, et je ne pouvais pas attendre pour commencer à écrire quelques idées. Mais dans le fond, je suis comme eux. Et vous aussi.

Nous avons un problème, car même si nous étions en train de voyager seuls, il est possible que nous agissions de même accompagnés. En effet, nous le faisons tous. Le téléphone est sur la table attendant la prochaine notification, le prochain appel ou message de quelqu’un qui n’est pas avec nous à ce moment-là. Nous oublions d’être ici, maintenant. Nous oublions de profiter pleinement du moment. Et notre téléphone nous rappelle que nous avons tous une échappatoire si on commence à s’ennuyer. Comment cela est-il arrivé? Comment en sommes-nous arrivés au point de trouver des distractions nous éloignant du monde réel?

Laissez-moi vous dire ce que nous manquons : des moments avec des êtres chers qu’on ne pourra jamais revivre parce qu’on se concentre trop sur les absents, des connexions avec des étrangers qui peuvent devenir des proches, des opportunités, des choses que seuls nos yeux peuvent voir mais pas l’objectif de notre smartphone. Nous avons perdu le pouvoir de l’imagination, le pouvoir de se poser et de penser, le pouvoir de se concentrer.

Alors, pouvez-vous me faire une faveur? Quand vous passez un moment avec un ami ou un proche, laissez votre téléphone dans votre poche. Facebook peut attendre. Si cet appel est important, la personne rappellera. Lorsque vous faites une promenade, savourez-la. Lorsque vous êtes à la maison, coupez-vous de votre téléphone pendant au moins une heure pour faire les choses que vous remettez à demain, ou juste pour vous poser, faire le point sur vous-même et vos rêves. Réapprenez à profiter du moment, à vous concentrer sur le présent, et à rester en contact avec le monde réel. La vie est trop courte pour ne pas profiter de chaque instant.